entêté

entêté

entêté, ée [ ɑ̃tete ] adj. et n.
XIIe; de entêter
Qui fait preuve d'entêtement. obstiné, opiniâtre, têtu. « Les esprits entêtés regimbent contre l'insistance » (Chateaubriand). Il est très entêté. Un enfant entêté. N. (1694) « La force de cervelle fait les entêtés » (Joubert). fam. cabochard (cf. Tête de mule). ⊗ CONTR. Changeant, influençable, malléable, souple, versatile.

entêté, entêtée nom Personne qui fait preuve d'entêtement ; obstiné, têtu : C'est un entêté que les arguments ne convainquent jamais.

entêté, ée
adj. et n. Qui a l'habitude de s'entêter, obstiné. Un enfant entêté. Syn. têtu.
|| Subst. C'est un entêté.

⇒ENTÊTÉ, ÉE, part. passé et adj.
I.— Part. passé de entêter.
II.— Adj. [Correspond à entêter1]
A.— Vx. Qui manifeste un intérêt passionné pour quelqu'un ou pour quelque chose. Entêté de, dans, pour qqc., entêté à faire qqc. Il a contre lui les faux érudits et les érudits trop entêtés d'érudition (LEMAITRE, Contemp., 1885, p. 217).
B.— Cour. Qui manifeste un attachement borné et opiniâtre pour quelque chose.
1. [En parlant d'une pers.] Si entêtée, si confuse, si bornée qu'elle soit, elle s'est enfin soumise (HUYSMANS, À rebours, 1884, p. 125).
Emploi subst. La petite Antigone, la sale bête, l'entêtée, la mauvaise (ANOUILH, Antig., 1946, p. 145).
2. [En parlant d'une forme du comportement, de la sensibilité] :
D'humeur entêtée, surtout s'il [l'homme de tempérament secondaire] est fortement inactif, rebelle à l'argumentation, il demeure inaccessible au conseil et se bute sur ses décisions, même si son information les ébranle.
MOUNIER, Traité du caractère, 1946, p. 296.
En antéposition expressive. Sa grande névrose, qui est chez lui une entêtée hantise de la mort (GONCOURT, Journal, 1893, p. 487).
Prononc. et Orth. :[] ou p. harmonis. vocalique []. Ds Ac. 1694-1878. Fréq. abs. littér. :432. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 269, b) 849; XXe s. : a) 1 187, b) 438.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Нужно решить контрольную?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • entêté — entêté, ée (an tê té, tée) part. passé. 1°   À la tête de qui quelque influence s est portée. Entêté par des fleurs très odoriférantes, par la vapeur du charbon. •   Une espèce de petit temple qu il avait décoré de toiles d opéra, et qui ce jour… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Entêté — (frz. angtäteh) starrköpfig; entêtement (–mang), Starrköpfigkeit, Starrsinn …   Herders Conversations-Lexikon

  • entêté — index contumacious Burton s Legal Thesaurus. William C. Burton. 2006 …   Law dictionary

  • entêté — adj., opiniâtre, têtu, obstiné, acharné ; mauvaise // forte entêté tête : akaryâtro, a, e (Albanais.001, Thônes.004) ; opinyâtro, a, e (001,004, Annecy) ; toru, ouha, ouhe (Juvigny) ; tétaru, wà, wè (Arvillard) ; boshou <bouc> nm. chf.… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • entêté — …   Useful english dictionary

  • être entêté — ● être entêté verbe passif Manifester de l obstination, de l opiniâtreté : Le refus entêté de se soumettre. ● être entêté (synonymes) verbe passif Manifester de l obstination, de l opiniâtreté Synonymes : buté cabochard obstiné opiniâtre têtu… …   Encyclopédie Universelle

  • L’encens entête et tout le monde en veut. — См. Зальстить кого …   Большой толково-фразеологический словарь Михельсона (оригинальная орфография)

  • ntête — entête …   Dictionnaire des rimes

  • ntêté — entêté …   Dictionnaire des rimes

  • entêtée — ● entêté, entêtée nom Personne qui fait preuve d entêtement ; obstiné, têtu : C est un entêté que les arguments ne convainquent jamais …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”